Comment entretenir son potager ?

Pourquoi entretenir son potager ?

Le potager est un endroit magnifique parce qu’il est naturel et parce qu’il détend. Le fait qu’il ait été fait de notre main accroît sa valeur sentimentale. Comme il produit également des fruits et légumes, essentiels à la vie, son importance augmente encore davantage. En plus, on prend plaisir à l’entretenir.

  • L’entretien de son potager n’est pas une obligation.

En effet, on décide d’en faire parce qu’on aime la relation avec la nature. Souvent, c’est un appel de la nature parce que l’envie d’en créer un vient lorsqu’on en trouve un. Enfant, par exemple, ou même adulte, on passe devant un beau potager et on a simplement envie d’avoir le nôtre.

  • On entretient son potager parce qu’il en a besoin.

Les petits fruits et légumes sont plus sains parce qu’ils sont exposés à de la lumière naturelle. Ils ont aussi besoin d’eau et plus encore… Il faut éloigner les nuisibles et nettoyer le sol. Qui plus est, ils sont souvent sans aucun engrais chimique. Oui, ils sont sains et appétissants. En avoir un dans le jardin, c’est comme disposer d’un garde-manger entièrement naturel à chaque instant. Et c’est le cas.

  • Le côté sentimental prend une part importante ici.

Le potager a été façonné à la main, avec minutie et amour. Souvent, il s’agit d’une activité détente et un passe-temps. Certains le considèrent comme une vraie passion, en font leur métier. D’autres y consacrent leur vie. L’entretien est ainsi totalement naturel.

Quand épandre le fumier au potager ?

Le fumier apporte les éléments essentiels au sol et aux plantes potagères. Ils amendent le sol et créent un terrain favorable à leur développement. Vous pouvez en mettre au début de l’automne, parce que le sol est frais. C’est la meilleure période de l’année pour un que le fumier prenne bien. Ceci, avant même de préparer le sol. La fertilisation vient de l’humus créé après la fermentation douce et lente du fumier.

Ainsi, le fumier va agir entre octobre et mars. La deuxième période se situe vers la fin de l’hiver, au mois de mars. Il faut une épaisseur de 6 cm et de l’engrais vert par-dessous. Il ne reste plus qu’à attendre 2 à 4 semaines pour que la revitalisation de la terre soit optimale.

Attention, le fumier doit être de bonne qualité pour que la culture le soit également. Lorsqu’il est décomposé, il devient acide. Il risque de brûler vos plantes plutôt que de les aider à s’épanouir. Il est conseillé d’opter pour un achat carré potager surélevé si vous habitez la ville. L’esthétique est d’ailleurs meilleure tout comme l’entretien puisque tout est littéralement à portée de main.

Epandage de fumier dans un potager en vidéo

Comment enrichir la terre d’un potager ?

L’humus naturel peut ne pas suffire pour enrichir suffisamment la terre ; le fumier également. Essayez ainsi des méthodes plus radicales, mais toujours naturelles pour commencer. Le compost est le plus utilisé. Vous pouvez encore mettre des extraits de végétaux ou des feuilles mortes. Ils se transformeront en humus plus tard. En attendant, leurs composants vont déjà nourrir la terre. Ceci est valable pour les déchets de cuisine. Ils doivent être composés de légumes et de fruits par exemple idéalement et sans produits chimiques.

Les résidus de bois sont également recommandés. Leur nature s’aligne parfaitement avec les besoins de la terre et ils sont respectueux de l’environnement. Idem pour les engrais verts de toutes sortes ou les mauvaises herbes. Dans ce dernier cas, il faut s’assurer qu’ils ne sont pas des nuisibles naturels pour vos plantes potagères.

Quand retourner la terre de son potager ?

Tout comme les champs, le jardin et le potager doivent être bêchés à la fin de l’automne. C’est aussi le moment pour mettre de l’engrais. On le fait également en début de l’hiver pour que les gelées ramollissent la terre une fois le dégel arrivé.

À noter que les mycorhizes ou la paille sont d’excellentes idées pour enrichir le sol. Vous devriez en trouver dans les magasins de bricolage ou de jardinage, ou encore sur internet. Pour ce qui est de la tonte de gazon, il suffit d’en mettre sur le sol, en bas des cultures. Si les techniques naturelles ne fonctionnent pas, vous pouvez utiliser des mélanges de produits chimiques doux. Mais ceci, dans de très rares cas uniquement.