Dans un oeuf combien de calories y a-t-il ?

Du petit-déjeuner au dîner en passant par le déjeuner, et même le goûter, les œufs s’invitent sous diverses formes de cuisson dans nos repas. Pendant longtemps, les diététiciens, et hommes de santé ont polémiqué à propos de cet aliment prisé par les Français, à cause de sa forte teneur en cholestérol. Tant de questions taraudent les esprits. Combien doit-on consommer d’œuf par jour ou par semaine sans nuire à sa santé ? Et bien d’autres. Ce billet fait un point détaillé sur le sujet.

Quelle est la valeur nutritive exacte d’un œuf?

Un œuf contient en moyenne 87 calories. Dans tous les cas, l’œuf connaît moins de transformation et est, de ce fait, un aliment naturel. Les œufs ont des tailles différentes : on parle de calibres. C’est donc une évidence, qu’ils ne peuvent pas avoir la même valeur nutritionnelle. Le poids des œufs varie entre 53 et 73 g. On les classe selon leur taille, du plus petit au plus gros : S, M, L et XL. Voici donc, un aperçu de la valeur nutritive de 100 g d’œuf :

  • vitamine D 87 IU
  • vitamine B6 0,1 mg
  • vitamine B?? 1,1 µg
  • vitamine A 520 IU
  • sucres 1,1 g
  • magnésium 10 mg
  • potassium 126 mg
  • fer 1,2 mg
  • protéines 13 g
  • cholestérol 373 mg
  • acides gras saturés 3,3 g
  • acides gras polyinsaturés 1,4 g
  • acides gras mono-insaturés 4,1 g
  • sodium 124 mg

Valeur nutritionnelle d’un œuf en fonction de sa cuisson ou de son type pour 100 g

  • Œuf de caille : 158 kcal
  • Œuf bouilli : 125 kcal
  • Œuf poché : 143 kcal
  • Œuf à la coque : 146 kcal
  • Œuf au plat : 91 kcal
  • Œuf brouillé : 166 kcal
  • Œuf entier : 145 kcal
  • Blanc d’œuf cru : 52 kcal
  • Jaune d’œuf cru : 322 kcal

Que savoir du cholestérol que l’on retrouve dans les œufs ?

On peut le constater, le chiffre le plus élevé dans la composition des apports caloriques d’un œuf, est celui du cholestérol. Si les hommes de santé ont souvent indexé ce taux ‘’élevé’’, ils n’ont souvent pas précisé le type de cholestérol dont il s’agit. En effet, on peut distinguer 2 types de cholestérol :

  • le LDL ou mauvais cholestérol ;
  • le HDL ou bon cholestérol.

Quel type de cholestérol renferment les œufs ? Bonne nouvelle : il s’agit du bon cholestérol. Il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter.

Consommation d’œufs : quelle est la quantité recommandée par semaine et par individu ?

Des chercheurs américains se sont penchés sur la question. Un test a été fait sur 2 groupes de personnes :

  • le premier groupe consomme 2 œufs par semaine ;
  • le deuxième groupe consomme 2 œufs par jour.

Résultat du test : aucune modification du taux de diabète, ni du risque de maladie cardiovasculaire, ni du profil lipidique n’a été relevée. Or, de longues années durant, des idées reçues ont traumatisé les gens, à propos de la consommation des œufs. L’œuf a de nombreux avantages sur la santé. De plus, il s’avère plus accessible, coût parlant, que la viande et le poisson. Les œufs peuvent donc se consommer à volonté. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que l’abondance en toute chose, nuit.

Pourquoi doit-on consommer des œufs dans son alimentation ?

L’œuf est une excellente source d’énergie. À tout point de vue, l’œuf est rentable et bénéfique, respectivement pour sa bourse et sa santé. Les protéines sont, la matière dont les muscles ont besoin pour leur développement, et l’œuf en fournit en quantité en qualité suffisante. La richesse de l’œuf, en fait un aliment riche, qui sert souvent à équilibrer l’alimentation de façon générale. Voici en quelques points, des raisons de faire de l’œuf, un allié nutritionnel de premier rang.

L’œuf : source de protéine de qualité

Bonne nouvelle pour ceux qui souhaitent perdre des kilos. L’œuf est énergisant de par sa richesse nutritionnelle. C’est un excellent coupe-faim. De ce fait, tout en vous empêchant de grignoter à tout bout de champ (par son effet de satiété), il vous apporte les calories nécessaires au fonctionnement du corps. Et qui dit baisse du grignotage, dit perte de poids.

L’œuf : l’aliment de secours pour pallier une sous-alimentation

Faire manger aux enfants, au moins un œuf par jour, est une recommandation à prendre au sérieux. C’est en raison des nombreux minéraux et oligo-éléments (phosphore, fer, zinc, antioxydants, sélénium, iode, magnésium, etc.) que contiennent les œufs, que cela est conseillé. Il en est de même pour les convalescents. Comme vitamines, l’œuf contient :

  • des rétinols (vitamine A) ;
  • des tocophérols (vitamines B et E) ;
  • de la riboflavine (vitamine B2) ;
  • de la vitamine B12.

Quels sont les différents modes de cuisson et leur durée ?

  • Œufs pochés 2 minutes
  • Œufs toqués 2 minutes
  • Œufs au plat 2 à 3 minutes
  • Œufs à la coque 3 minutes.
  • Œufs en omelette 4 à 5 minutes
  • Œufs brouillés 5 minutes
  • Œufs mollets 6 minutes.
  • Œufs durs 8 minutes
  • Œuf cocotte 10 à 15 minutes

Conseils pour choisir ses œufs

Les œufs sont commercialisés de façon catégorisée. Sur les étiquettes, dans les commerces, on peut distinguer la catégorie A et la catégorie B. Que signifient, ces marques ? Les œufs classés A, sont des œufs sans défauts. Les œufs de la catégorie B sont, quant à eux, destinés à l’industrie agro-alimentaire.

La grosseur d’un œuf ne signifie en aucun cas qu’il est de bonne qualité. Cette grosseur indique tout simplement que l’œuf contient un fort taux de blanc.

Pour acheter ses œufs, il est bon de savoir à quel type d’œuf l’on a affaire. Pour cela, il suffit d’observer de plus près les œufs. Ils sont codés. Pourquoi ce codage ? Ces codes renseignent sur la provenance et le mode d’élevage des poules pondeuses. Ainsi :

  • 0 signifie, que la poule provient d’un élevage biologique ;
  • 1, veut dire que la poule a été élevée en plein air ;
  • 2, indique que l’on a affaire à des œufs de poules qui ont été élevées au sol dans des bâtiments ;
  • 3, les poules sont élevées en cage.

La mention ‘’extra-frais’’ veut dire que la date indiquée correspond au 9e jour après la ponte. Autrement, la date limite de consommation inscrite, correspond au 28e jour après la ponte.

Conclusion

L’œuf est un aliment bienfaisant. Toutefois, l’abus de sa consommation peut être mauvais pour la santé. En effet, les protéines d’origine animale étant difficilement digérables, le foie et les reins, en pâtissent sur le long terme.